10 décembre 2008

Définition du métier d'éducateur spécialisé

*Photo : Jiho


S’il y a bien un métier qui n’est pas spécialisé, il me semble bien que c’est celui de l’éducateur spécialisé !
Je ne me suis posée la question que très récemment, à l’entrée en formation, mais finalement ce non-sens n’est pas anodin à ma avis et représente bien l’espèce de cafouillis qu’il peut parfois y avoir à l’énonciation de cette profession.
M’est d’ailleurs venue l’idée d’interroger des gens dans la rue pour leur demander ce que signifiait pour eux le métier d’éducateur spécialisé. Un jour peut-être en aurais-je l’occasion et je pense que ce serait intéressant de vous en faire part ici.

En réalité, le terme « spécialisé » est venu accoler l’éducateur pour le différencier de l’enseignant, éducateur de l’éducation nationale. Simplement. Moi qui imaginais toute une explication intellectuelle, me voilà déçue. Relégués au rang des « spécialisés », nous sommes ! Je me demande si l’on a réfléchi bien longtemps avant de nous affubler de cet adjectif trompeur. Alors… en quoi sommes-nous spécialisés ?

Me voilà donc, le regard furtif, à chercher sur google la définition de mon futur métier :

« Spécialiste de l’éducation spécialisée »
De suite, je sens une lourde charge peser sur mes épaules. Spécialiste, spécialisée… Que de responsabilités !

Selon Studyrama, « C’est le spécialiste de l’inadaptation. L’éducateur spécialisé intervient auprès de populations très variées : enfants ou adolescents présentant des troubles du comportement ou des difficultés d’insertion ; handicapés moteurs, mentaux ou sensoriels ; adultes en difficultés sociales, physiques ou psychologiques. 55 000 éducateurs spécialisés exercent aujourd’hui en France. [Sa mission] est complexe et multiple. Un éducateur spécialisé est avant tout un médiateur et son rôle diffère selon le lieu d’exercice de son métier.
En milieu fermé (foyers d’accueil pour enfants et jeunes inadaptés, instituts médico-éducatifs, ateliers protégés, hôpitaux de jour...), il assiste, par exemple, au quotidien, les personnes en difficulté ou inadaptées. »

et enfin... la définition que l'on retrouve assez souvent dans le champ du travail social et que j'ai retrouvé sur le Portail des Métiers de la santé et du social.
"L’éducateur spécialisé concourt à l’éducation d’enfants et d’adolescents ou au soutien d’adultes présentant un handicap, des troubles du comportement ou qui ont des difficultés d’insertion. Par le soutien qu’il apporte et par les projets qu’il élabore, il aide les personnes en difficulté à restaurer ou à préserver leur autonomie, à développer leurs capacités de socialisation, d’intégration et d’insertion. Il favorise également les actions de prévention. Son intervention se situe aussi bien dans le champ du handicap, de la protection de l’enfance, de l’insertion sociale et professionnelle, de la prévention spécialisée. Il est également de plus en plus appelé à intervenir dans le cadre de projets de développement local."

Spécialisé, l'éducateur, disais-je donc. Voyez ici la contradiction même de cette appellation rapide. Puis, voyez également la diversité de nos missions.
Prévenir, préserver, restaurer, insérer, protéger, intervenir, éduquer, aider... d'où l'intérêt de réinventer les représentations du terme "spécialisé".
Dois-je m'interroger en fonction de mon lieu d'exercice ? Je dirais par exemple que je suis éducatrice spécialisée dans le handicap mental. Cela dit, je trouve cela un peu réducteur et très catégorique quant aux personnes accueillies et accompagnées. Handicapé mental tu es, handicapé mental tu seras... ça me gêne un tantinet. Ça me rappelle les hauts murs de mon lieu de stage...
Dois-je alors m'interroger en fonction de ma pratique ? Je suis éducatrice spécialisée en coups de pieds au cul. Ou spécialisée en socialisation. (J'adoooore la socialisation)

Trêve de plaisanterie. Ce sont finalement des questions en suspens puisque je ne saurais y répondre. Pour l'instant, je ne me sens spécialisée dans pas grand-chose, si ce n'est dans le travail social et dans les valeurs qu'il est censé promouvoir. Mais j'ai l'impression de faire de la langue de bois en disant ça. Donc, spécialisée en quoi ? Y avez-vous déjà pensé, vous qui êtes en poste ou en formation ?
C'est à vous !
  1. Bonjour,

    Je fais des études d'éducatrice spécilisée en Belgique... La question que l'on peut se poser : "Spécialisé en quoi?"

    Et bien chez nous, il existe 2 "branches".

    La mienne "spécialisé en accompagnement psycho-éducatif", la branche la plus répandue.

    Une autre, moins répandue : "spécialisé en activités socio-sportives".

    Voilà pour ce qui de la formation d'éduc spé chez nous !

    Les spécialsations sont indiquées sur le diplôme mais l'on dit souvent "éduc spé" ;-)

    Bien à toi,

    Maïté

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ce témoignage... Je me suis inscrite sur ton blog, je viendrais voir ce qu'il en est régulièrement, ça peut être intéressant de voir comment ça se passe ailleurs :)

    A très bientôt !

    Vanillette

    RépondreSupprimer
  3. j'aime bien ta façon d'écrire, et c'est vrai que ce métier reste assez flou pour les autres, en tout cas c'est mieux que de s'entendre dire "eh bien, t'es prête à endurer ça ?" ... et je n'en suis qu'au stade de la préparation du concours ...
    mon dieu, les préjugés ...

    parait-il qu'en belgique les études seraient moins "spécifiques" dans leurs "spécialisation" et plus "larges", comme si plus axée sur ce qui serait pour notre point de vue français de "l'animation éducative" que de "l'accompagnement éducatif".
    M'aurait-on induite en erreur sur le blog que j'ai lu ? ...

    merci de partager votre expérience en tout cas, et ça vient du fond du cœur d'une jeune future padawane (j'espère !!!!) :)

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour et merci pour votre commentaire !
    Je ne connais pas bien les études en Belgique donc j'aurais de la difficulté à vous renseigner désolée !
    Bonne route dans ce métier !

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour,
    Je viens de découvrir ce blog.Il est plus qu'intéressant. Je suis E Spécialisé avec un petit paquet d'expérience. Et oui la question récurrente " ah bon mais tu es spécialisé en quoi?" Dans le livre l'éducateur spécialisé de JEAN BRICHAUX, on dit plutôt "technicien de la relation" oui quelque part mais de la "réparation" aussi l'éducateur panse, et "pense ausi" les mots.La question serait de savoir pourquoi on nous retourne souvent la question par cette autre question spécialisé en quoi ?.
    Merci pour ce blog que je met dans mes favoris. Je vous invite a visiter le mien :
    http://vae-educ.blog.mongenie.com/
    Si vous le souhaitez j'aimerais faire un échange de lien .
    oco

    RépondreSupprimer
  6. Je suis titulaire d'un baccalauréat professionnel dans le commerce,je souhaite m'inscrire dans la formation d'educateur spécialisé, je voudrais savoir si avec cela(mon bac) je suis dispensé de l'épreuve écrite d'admission.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut,

      Non tu ne seras pas dispensé de l'épreuve écrite avec ton bac.

      Bonne continuation,

      Supprimer
  7. Salut J'aimerais savoir la différence entre éducateur spécialisé et éducateur de jeunes enfants!
    Et qu'est ce que l'éducateur spécialisé à l'hôpital ainsi que l'éducateur de jeunes enfants à l'hôpital aussi

    RépondreSupprimer
  8. Il existe des éducateurs spécialisés en hôpital j'ai l'exemple du CHU de St Pierre de la Réunion où une équipe éducative est en poste dans le secteur pédiatrie pour accompagner des enfants qu'ils arrivent avec un problème d'addiction, d'agression sexuelle ou autre. L'équipe est composé d'éducateurs spécialisés, de psychologue, de psychiatres et certainement qu'une assistante sociale doit y être aussi. J'ai cet exemple car mon frère y a fait une partie de son internat de médecine et a beaucoup aimé travailler avec eux. Au passage je suis en dernière année d'éduc et je dois faire mon bilan de formation avec la définition d'un éducateur du moins quel éducateur j'aimerais être. Pour le moment j'avoue que j'aimerais juste être un éducateur qui a son diplôme en poche. Mais Merci ça m'aide à me recentrer.
    Bonne continuation à toi

    RépondreSupprimer
  9. Et alors... tu saurais y répondre aujourd'hui ?

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour,
    Cela fait des années que je travaille comme éduc spé en Irlande et la traduction de ce métier en anglais peut nous aider à réfléchir. On nous appelle Social Care Worker après avoir été appelé Residential Childcare Worker. Quand j'explique à des éducs irlandais la traduction littérale, cela n'a aucun sens pour eux. Bon je ne sais pas si ce blog est toujours actif mais voilà une petite contribution. Christelle

    RépondreSupprimer

Vous avez un avis ? Partagez le !