15 juillet 2009

Le projet. Oui mais lequel ?

Le projet. Vaste notion, n'est-ce pas ? Le terme ne cesse d'être utilisé, et ce dans tous les domaines de la vie. Projet de vie, projet d'avenir, projet d'activité, projet d'établissement... et j'en passe. Alors d'abord, je tenterais de trouver du sens à cette notion qui prend de plus en plus d'importance dans nos vies et dans notre profession. Ensuite seulement, je vous présenterais l'ensemble des projets qui sont utilisés dans notre milieu et qui sont notamment imposés par la loi 2002-2 en vous présentant, si possible, des exemples. Bien entendu, cet article s'appuie sur des ouvrages que je ne manquerais pas de citer à la fin de cet écrit.

Article connexe :
Qu'est-ce qu'un projet ?

A travers mes différentes lectures, j'ai pu m'apercevoir qu'au-delà des obligations qui nous incombent ou de la formation qui nous apporte une méthodologie précise, cette notion revêt du sens qui, quelque soit le domaine dans lequel nous l'utilisons, nous apprend pas mal de choses. En effet, il peut être le fondement d'une éthique à laquelle se rattacher lorsque nous nous trouvons en face de personnes en difficulté. Ou alors il peut être l'objet d'une démarche procédurale sans âme. A voir...

Alors d'abord, je vous propose quelques citations qui me semblent pouvoir être la base d'une réflexion.

"L'enjeu de tout projet est cette conquête de liberté par l'appropriation du présent pour mieux se jeter à la conquête de demain, pour tenter de maîtriser ce qui est l'objet d'incertitude et donc de souci et d'angoisse."
Jean-Paul Sartre, Question de méthodes, 1967

"Le projet est le brouillon de l'avenir. Parfois, il faut à l'avenir des centaines de brouillons."
Jules Renard

"Et à quoi bon exécuter des projets, puisque le projet est en lui-même une jouissance suffisante ?"
Charles Baudelaire, Le spleen de Paris, 1862

"Il est à la fois une aide à la maîtrise rationnelle de l'existence ; mais aussi une tentative de recherche d'un idéal impossible."
"Le projet est la mise en forme du désir du sujet."
"Le projet est [...] la matérialisation d'une intention qui s'auto-détruit"
ROUZEL Joseph, Le travail d'éducateur spécialisé - Ethique et pratique 2° édition , Dunod, 2007

"Le projet est une volonté qui met en œuvre un changement en anticipant l'état d'un avenir, conformément à un désir clairement formulé."
RULLAC Stéphane, SORIS Cécile, DC2. Conception et conduite de projet éducatif spécialisé DEES, Editions Vuibert, 2008

Je vais m'arrêter là pour les citations même s'il y en aurait encore pléthore, tant le projet prend toute son importance dans l'existence d'un individu. En tout cas, dans nos sociétés occidentales.
Si je me suis permis d'emprunter quelques citations ici et là, c'est bien parce que celles-ci semblent démontrer la fragilité et à la fois la nécessité du projet dans la vie des hommes.

  • Le projet, un outil de désir
Dans la société actuelle, il est plutôt d'usage de se projeter dans l'avenir. Enfant déjà, les adultes nous demandent implicitement de faire un projet de vie. "Qu'est-ce que tu aimerais faire comme métier plus tard ?". Ensuite, les années passant, ces mêmes adultes nous demandent "quel bac nous projetons de passer". Une fois dans le marché du travail, on continue à imaginer l'avenir : "A quel âge aurais-je des enfants ?' "Comment est-ce que je me vois plus tard ?"
Ainsi, finalement chaque étape de la vie se fait avec la concrétisation ou non d'un désir formulé quelques temps avant. Et en effet, comment peut-on survivre sans projet ?
Que serait l'Homme occidental sans projet ? Un Homme sans désir ?
  • Le projet n'est pas sa réalisation
Alors même si le projet est un moteur de désir et peut nous donner la force d'avancer, est-il réalisé pour autant ? Je ne me risquerais pas à parler à la place des autres mais personnellement, la part d'imprévus propre à la magie de la vie a fait en sorte de ne jamais me faire concrétiser mes projets de vie.
Je pensais être une femme d'affaires très riche (j'assume :)) et je suis finalement en train de me torturer les méninges au sujet d'une profession qui n'est finalement pas si lucrative ! Voici un exemple tout à fait ridicule, j'en conviens, et pourtant, il est utile de garder ça en tête.
Dans notre métier, il ne s'agit pas de réaliser à tout prix les projets mis en place mais peut-être davantage de créer les conditions à la "matérialisation du désir du sujet" et de le faire advenir en tant qu'être désirant.
A mon sens, cette notion est vraiment importante puisqu'à l'ère des évaluations et autres techniques de management, va t-on nous demander de finaliser nos projets comme on atteint des objectifs de vente ? La question reste entière et je ne manquerais pas d'en parler lorsque je serais sur le terrain.
  • Le projet appartient à un sujet
L'éducateur spécialisé, stagiaire ou salarié, dans sa quête absolue au bonheur de l'autre peut... oublier l'autre. En effet, méthodologie de projet, réunions d'équipe, gestion du temps, autant d'impératifs que j'ai pu voir sur mon lieu de stage de première année et qui placèrent les personnes accueillies en "objet d'un projet".
Ce n'est pas par manque de volonté mais certainement par habitude et par manque d'innovation que cette institution en est arrivé là ; avec mon œil neuf et pas encore blasé, j'ai été très vite interpellé par "l'inexistence" des personnes.
L'éducateur spécialisé, selon moi, est toujours un médiateur. Dans ce cas, il peut être médiateur du projet de la personne en l'aidant par exemple à formuler ses désirs, en faisant l'intermédiaire avec l'équipe pluridisciplinaire, etc... Même si l'adulte foisonne d'idées de projets, il ne s'agit pas de se faire plaisir mais d'offrir à l'autre un espace de parole et de désir.
  • Le projet sous contraintes
Malgré tout, le projet doit prendre en compte l'institution puisqu'elle est le socle législatif et formel de la relation éducative et de tout ce qui en découle.
Ainsi, les désirs du sujet devront bien entendu s'articuler avec les contraintes de l'institution. Il ne s'agit pas de dire à la personne : "Tu es tout-puissant et tu décides" mais de lui indiquer qu'il existe un espace de formulation de son désir et qu'ensemble, l'équipe et la personne tenteront d'y mettre du sens selon les possibilités de l'institution ou des partenaires.

Avant de vous présenter les différents types de projet, j'ai jugé nécessaire d'en passer par cette réflexion puisqu'elle est selon moi primordiale avant tout mise en œuvre. Moi-même serais amenée à réaliser des projets au cours de mon stage de 2ème année et je commence à m'interroger sur l'éthique de cette pratique. Bien sûr, cette réflexion pourrait être enrichie donc n'hésitez pas si vous avez des choses à rajouter.

Les différents niveaux de projet

Nous y voilà. Si j'ai décidé d'écrire cet article, c'est bien parce que je n'y voyais pas très clair au sujet des différents projets ou en tout cas dans leur manière d'être appréhendé par l'éducateur.
Pendant ma première année, j'ai eu des cours concernant la notion de projet, l'épreuve du diplôme du DC2 dont je vous proposais une méthodologie il y a peu, la loi 2002-2 et ses obligations, etc... Mais à chaque fois, j'avais l'impression qu'on ne faisait jamais la différence entre un projet d'activité et le projet individualisé par exemple. Pour moi, monter un projet théâtre pour un groupe d'enfant ou réaliser le projet individualisé d'une personne, ça n'avait pas grand-chose à voir.
Histoire d'éclaircir un peu toutes ces appellations que chacun s'approprie à sa guise, je vais tenter de les détailler. Il faut garder à l'esprit qu'il y a une espèce de hiérarchie au sein des projets ; ainsi le projet personnalisé découle du projet d'établissement qui lui-même découle du projet associatif.

Pour commencer, parlons succinctement du projet associatif. Succinctement puisqu'il est mis en place par l'association gestionnaire (le conseil d'administration) et que nous n'avons donc que très peu de prise sur ce document en tant qu'éducateur spécialisé.
Ce document énumère les objectifs et les valeurs promues par l'association et c'est sur celui-ci que s'appuieront les autres types de projet.

Pour voir un exemple de projet associatif, cliquez sur l'image
Éducateur spécialisé, ce métier impossible - exemple projet associatif fondation mequignon

Le projet d'établissement ou institutionnel constitue le cadre de référence dans lequel viennent s'inscrire les interventions éducatives. Il découle du projet associatif et réaffirme les valeurs défendues par l'association. Il est valable pour 5 ans.
Cet outil est notamment utilisé par les autorités de contrôle et facilite la transparence au sein de l'institution et à l'extérieur. Dans leur ouvrage, Stéphane Rullac et Cécile Soris mettent en avant quatre objectifs au projet d'établissement:
  • Vérifier la pertinence des actions proposées : sont-elles en accord avec les besoins des personnes ?
  • Garantir les droits des usagers
  • Vérifier l'efficience du projet : prise en compte des logiques financières
  • Éviter les pratiques autarciques (développement des partenariats ?)
Globalement, on retirera de ce document qu'il permet une nécessaire justification des institutions des actions proposées. Nécessaire parce que des personnes sont au cœur des dispositifs et qu'il s'agit de veiller à leur bien-être.
En revanche, si cet outil de contrôle permet aux autorités de contrôle de baisser les budgets ou encore de taper sur les doigts de la hiérarchie parce que les projets n'ont pas été réalisés (et que les délinquants ne sont pas devenus des anges), alors là, c'est une autre histoire...
Pour voir un exemple de projet d'établissement, cliquez ici

Je passerais à présent au projet d'activité, ou projet éducatif spécialisé ou encore projet de groupe. Celui-ci peut en effet être individuel ou collectif. On peut mettre dans cette rubrique le projet d'escalade qui est prévu tout au long de l'année pour deux enfants du groupe, ou encore celui qui définit les outils du quotidien pour tous les enfants du groupe.
C'est ici que l'éducateur peut foisonner d'idées :) (cf plus haut). On arrive dans une institution et on a plein d'envies d'ateliers, de rituels à mettre en place en pensant bien faire. En pensant savoir ce qui est bon pour l'autre...

Pour éviter cette tendance à la toute-puissance de la part de l'adulte, il s'agit dans un premier temps d'observer afin d'identifier les manques du quotidien. Après un travail de réflexion (et de conceptualisation ?), l'éducateur pourra ainsi formuler des hypothèses de travail, les mettre en place, les réajuster (parce que le projet n'est jamais sa réalisation, n'oublions pas), l'évaluer, etc...
Pour voir la méthodologie proposée dans ce blog, c'est ici. Toutefois, n'oublions pas que cette méthodologie n'est valable que pour le DEES et qu'il ne prend pas en compte l'évaluation ou la réalisation.

Enfin, le projet personnalisé, contrat de séjour ou document individuel de prise en charge constitue le dernier niveau de projet puisqu'il concerne la personne et demeure une obligation de la loi 2002-2. Il doit préciser les objectifs de la prise en charge et se faire avec la personne ; il s'agit ici de mettre en adéquation les désirs du sujet et les contraintes institutionnelles.
L'ouvrage précédemment cité propose une méthodologie de travail :
  • Observation et échanges avec la personne
  • Définition de priorités
  • Définition des objectifs avec la personne
  • Finalisation et présentation en réunion d’équipe
  • Évaluation en équipe avec la personne ou les représentants légaux

J'espère que cet article vous aura quelque peu éclairé sur tous ces différents projets auxquels nous sommes sans cesse confrontés.
Je n'ai pas trouvé d'exemples à chaque fois donc si vous avez des choses à partager, n'hésitez surtout pas dans les commentaires ou à l'adresse vanillette.blog@gmail.com

Mes sources

Éducateur spécialisé, ce métier impossible - livre méthodologie DC2
DC2 Conception et conduite de projet éducatif spécialisé DEES
Stéphane Rullac et Cécile Soris
Éditions Vuibert
2008

Éducateur spécialisé, ce métier impossible - livre joseph rouzel métier éducateur spécialisé
Le travail d'éducateur spécialisé - Éthique et pratique 2° édition
Joseph ROUZEL
Dunod
2007

C'est à vous !
  1. actuellement en 3e année pour préparer le DEASS et devant rédiger un devoir de philo a partir d'un cas concret, j'ai fait quelques recherches sur "gogole" à partir de termes me paraissant important et suis tombée sur ton article par ce doux hasard.
    à la lecture des premieres lignes je n'avais pas réalisé qu'il s'agissait d'un acticle écrit par une étudiante, et je te tire mon chapeau. Il est réellement bien écrit et très intéressant, et m'a en outre permis d'y voir plus claire concernant quelques notions (celle du sujet désirant et à la fois objet du projet) que je pense à présent pouvoir développer dans me devoir. Tu m'as ouvert des portes et je tenais à t'en remercier :)
    cordialement
    S.

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ton message, S., c'est encourageant et touchant. Bon courage dans tes différents travaux !

    RépondreSupprimer
  3. Plus besoin de taper quoi que ce soit sur un moteur de recherche, direction le blog de Vanillette, j'y trouve toujours plus que ce que j'espère au départ ! Merci merci et encore merci pour ce travail passionné et généreux. (Je ne te fais plus signe depuis bien longtemps, mais sache que je suis toujours fidèle à ton précieux blog. Je vais me bouger pour te donner des nouvelles)
    A très vite ;-)

    RépondreSupprimer
  4. Oh la quenelle !! Trop contente de te voir ici ! J'espère que tout va bien pour toi, ne t'inquiète pas pour les news, fais comme tu peux.
    Merci pour ce petit mot, j'espère aussi que tes études se déroulent comme tu le souhaites !

    Des bises :)

    RépondreSupprimer
  5. je suis en formation pour exercer en temps qu'éducatrice spécialisée et je suis curieuse de savoir le contenu de la formation hors des frontière de mon pays.je suis ivoirienne.je me prénomme Aniella.Vanillette je te tire mon chapeau trop cool ce blog! une vrai passionnée du métier!

    RépondreSupprimer
  6. franchement,bravo pour ton travail d'écrit et de réflexion....tu alimentes ma pensée et éclaire ma position professionnelle...

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Anonyme et bienvenue si c'est la première fois que tu viens faire un tour par ici !
    Je te remercie, ce genre de commentaires me donne la pêche pour continuer, n'hésite pas toi aussi à "alimenter notre pensée" à tous !
    A bientôt !

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour

    consultant dans le milieu socio-médical, je trouve que l'article joint sur le Projet d'établissement est une excellente synthèse des aspects psychologiques et sociaux de l'accompagnement. il montre les dimensions des actions individuelles et groupales , les différents intervenants et le fonctionnement de l'organisation.
    c'est factuel et généralisable, on retrouve dans les différentes institutions ces mêmes schémas , mais la clarté de l'exposé fait la différence

    bien associativement

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour,
    Article très intéressant et qui m'apporte une réflexion... et une question ! Quelle différence faire alors entre un projet éducatif spécialisé qui serait construit pour une seule personne et un projet individuel ??
    Merci :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Je ne comprends pas la question... Le projet individuel, c'est celui qui concerne une personne accueillie. "Projet éducatif spécialisé qui serait construit pour une seule personne", c'est un peu la même chose non ? Dites m'en plus parce que je ne comprends pas.

      Supprimer

Vous avez un avis ? Partagez le !