13 novembre 2015

Entrer en formation d'éducateur spécialisé

Entrer en école d'éducateur spécialisé

La première fois que j'ai voulu me renseigner sur la formation d'éducateur spécialisé, j'ai eu l'impression d'entrer du côté obscur d'une force inconnue et j'ai fermé la fenêtre de mon navigateur en pensant qu'il était impossible pour moi de débuter ce cursus alors que j'avais déjà (hum hum) 25 ans.
Il faut dire que les informations ne sont pas très claires quand on ne connaît pas le fonctionnement des instituts de formation en France. Je vous propose donc de vous guider dans les différentes étapes qui vous amèneront à la formation.

L'idée de devenir éducateur spécialisé
Que vous soyez bachelier.e, déjà salarié.e, à la recherche de vos aspirations, d'un emploi, que vous ayez vingt ans ou quarante-quatre, vous pouvez débuter une formation d'éducateur ou d'éducatrice spécialisé.e. En effet, il n'y a pas de bac particulier à avoir ni de diplôme spécifique.
C'est toujours mieux d'avoir eu quelques expériences de terrain mais rien n'est obligatoire. Si vraiment vous êtes sûr.e de votre choix, vous pouvez engager les démarches pour les concours d'entrée.
Personnellement, j'ai un parcours plutôt diversifié. Après avoir fait mes études dans le commerce, j'ai exercé plusieurs métiers plus ou moins passionnants dans le domaine de la vente. Après deux ans d'exercice, j'ai compris que mon épanouissement était ailleurs et j'ai été quelque temps intermittente du spectacle. Lorsque j'ai compris que ça ne mènerait à rien et que Paris était truffé de grands artistes bien meilleurs que moi, j'ai repris mon bagage et je suis allée faire un bilan de compétences pour faire le point sur ma vie professionnelle.
Je suis revenue à mes premières aspirations et je me suis rendue compte, grâce à l'organisme qui m'accompagnait, que je pouvais tout à fait intégrer la formation même si je comprenais rien à ce qu'ils disaient sur Internet.
Si vous avez pris la décision de vous engager dans ce type de formation, l'idéal serait de plonger un pied dedans, ou au moins quelques orteils, histoire de réfléchir à votre engagement et d'aborder la question de l'accompagnement de manière globale : ça peut passer par de l'animation (le passage du BAFA sera alors une bonne option), un emploi saisonnier en séjour adapté auprès de personnes en situation de handicap, du bénévolat dans des associations, du soutien scolaire, etc...

Une fois votre décision prise, certaines conditions seront nécessaires à votre entrée en formation et vous aurez à passer quelques étapes.

Les conditions d'admission en école d'éducateur spécialisé
Pour vous inscrire aux concours d'entrée, vous devez être dans une de ces situations :
Avoir le baccalauréat (toutes filières),
Un des examens spéciaux d'entrée dans les universités,
Un des diplômes d'État du travail social ou paramédical sanctionnant une formation professionnelle de deux ans,
Le certificat d'aptitude aux fonctions d'aide médico-psychologique et avoir exercé 5 ans dans l'emploi correspondant,

Les concours d'entrée en école d'éducateur spécialisé

Étape 1 : Identifier l'école/les écoles qui vous intéressent
Le diplôme d'éducateur spécialisé est un diplôme d'État qui s'obtient après une formation de 3 ans au sein d'un établissement habilité. Il existe de nombreuses écoles en France ; je vous en ai même concocté un article.
Il est tout à fait possible de passer les concours d'entrée dans plusieurs écoles. Ainsi, si vous voulez vous donner plus de chances d'intégrer une école ou si vous êtes prêt.e à déménager, vous pourrez sélectionner plusieurs établissements. Attention toutefois, les concours ont un coût, variable en fonction des écoles : il faudra compter environ 80 € pour l'épreuve écrite et une centaine d'euros pour l'oral.

Étape 2 : Préparer les concours d'entrée
Une fois que vous avez fait votre choix, il sera essentiel de vous renseigner très tôt auprès de l'établissement puisque les inscriptions se font en général une année avant l'entrée en formation.
En général, plusieurs étapes vont ponctuer votre démarche :
L'inscription au concours d'entrée
L'épreuve écrite
L'épreuve orale
Les résultats

Généralement, l'épreuve écrite consiste en une dissertation, un commentaire ou une analyse de documents et l'épreuve orale peut comporter une épreuve individuelle et/ou collective en présence de professionnels, de formateurs, de psychologues... Là encore, chaque école a son propre mode opératoire. Ces épreuves sont destinées à évaluer la capacité des candidat.e.s à intégrer la formation (capacités rédactionnelles, de réflexion, d'analyse mais aussi capacités relationnelles, altruistes, de communication) et à sélectionner un certain nombre de futurs étudiant.e.s.

Il s'agit donc d'une véritable sélection qui demande une certaine préparation. Pour cela, vous pouvez faire le choix d'intégrer une sorte de "classe préparatoire" mais ça n'est absolument pas une obligation (ça dépend surtout de votre capacité à travailler en autonomie) !
La préparation consiste selon moi à travailler deux aspects :
Les épreuves en elles-mêmes : si ça fait quatre ans que vous avez quitté l'école et que l'épreuve écrite est un commentaire de documents, ce serait pas mal de s'entraîner un peu en prenant appui sur des annales par exemple ;
La culture personnelle : culture générale ou culture sanitaire et sociale, il s'agit d'un travail régulier de documentation, de veille et de recherche personnelle.

Les instituts de formation ne cherchent pas des candidat.e.s qui ont déjà en tête le programme de la formation mais des personnes sensibilisées aux questions de société, ouvertes à divers sujets, capables de regarder les choses sous différents angles sans s'enfermer dans des dogmes théoriques, capable d'esprit critique...
Quand j'ai voulu préparer le concours d'entrée, j'ai utilisé les services du CNED (que je ne recommande pas forcément...), j'ai acheté trois ouvrages principaux : un livre pratique sur les concours d'entrée, genre comme celui-là (il en sort toutes les années, chez de nombreux éditeurs), un livre théorique sur les sujets sociaux et médico-sociaux (je venais du monde du commerce et je manquais vraiment de connaissances !) genre comme celui-ci et un livre de culture générale. Je me suis abonnée à la revue Lien Social, j'ai visionné de nombreux films et documentaires, j'ai lu des ouvrages, je me suis inscrite sur un forum de travailleurs sociaux. Bref, je me suis plongée dedans !
A mon avis, il est important de prendre du plaisir à faire ce que l'on fait : regardez et lisez des trucs qui vous font du bien. Par exemple, je vous déconseille d'entrer dans un livre trop technique dès le départ (vous aurez trois ans pour ça !) mais plutôt de lire des récits comme Quand j'avais cinq ans, je m'ai tué (un excellent livre de Howard Buter qui aborde la question de l'autisme) ou Récits d'éduc de Jacques Loubet. J'ai moi-même écrit un ouvrage sur mon travail d'éducatrice auprès de personnes vivant avec une maladie mentale et ayant vécu à la rue : Les habitants voyageurs.

Vous pouvez continuer à chercher des idées de bouquins ou de films sur la page Ressources de ce site. Vous pouvez également vous procurer le référentiel de compétences des éducateurs spécialisés en cliquant ici.

L'entrée en formation (mais oui !)

Une fois le concours d'entrée réussi, l'épreuve écrite puis orale passées, vous serez convoqué.e pour aller passer trois années au sein d'un établissement qui vous (dé)formera à votre futur métier. Cette formation comprend 1450h de cours théorique et 15 mois de stage pratique.

Et après ? Du boulot, du boulot, et pas toujours comme on l'avait imaginé ! C'est une formation qui remue et bouleverse, qui demande beaucoup d'implication et de temps. D'ailleurs, il est souvent conseillé aux étudiant.e.s de ne pas travailler à côté pour se consacrer entièrement à la formation ; la première année passe encore mais les autres années sont beaucoup plus prenantes. Et même si vous avez du temps, il vous sera précieux pour décompresser et digérer ce que vous pouvez vivre sur les bancs de l'école et sur le terrain.

Voilà, j'espère que cet article vous aura été utile. Bonne chance !
C'est à vous !
  1. Quand tu évoques qu'il est "conseillé de ne pas travailler à côté"...
    Je voulais ajouter que de mon point de vue (d'ancien élève, diplômé en 2002), il est absolument _impossible_ de le faire dès la 2ème année tellement la charge de travail s'alourdit et continue crescendo !!!
    Seule solution trouvée par certains ex-collègues en difficulté financière à l'époque : se faire embaucher par leur terrain de stage (quitte à passer une formation en 4 ans au lieu de 3)...

    Bref pour la question financière, autant se préparer très sérieusement à l'avance avec son entourage, son banquier et/ou le Pôle Emploi...

    Pour le reste, j'y reviendrai si j'ai le temps et puis aussi en fonction des autres réactions ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Personnellement je suis en deuxième année et je travail en ce moment, j'ai aussi travaillé la première année. Je pense meme que c'est très enrichissant de travailler dans leducation spécialisée pendant la formation. Après jai les bourses donc c'est un complément. Je pense aussi que je vais bientôt arrêter de travailler, Je debute dans 4mois mon stage long et la charge de travail va surement s'alourdir !

      Supprimer
  2. Salut Laurent, merci !

    C'est sympa d'avoir l'avis de quelqu'un d'autre !

    Concernant les considérations financières, c'est vrai que c'est un élément à prendre en compte avant l'entrée en formation...

    Bon en tout cas, n'hésite pas à intervenir, ce sera avec grand plaisir !

    A bientôt Laurent.

    RépondreSupprimer
  3. Salut, moi c'est Aurélie, je suis actuellement en Tle L, et je voulais encore en ce début d'année, m'orienter vers des études d'orthophonie ou de psychologie, mais je me suis rendu compte en parlant avec certaines personnes que ça n'était pas vraiment ce que je voulais...
    J'aime prendre des risques, etre au service de l'autre, l'aider,toujours pleine d'entrain et de joie de vivre, sourire, rire, être entourée, donner, recevoir, partager... Et j'ai decouvert ce métier;je me suis dit qu'il pourrait correspondre à ce que j'aime. J'en ai parlé à ma prof principale qui m'a dit de vite me renseigner car elle pensait que les concours étaient très tôt, d'où mon atterissage sur ce blog, qui est le bienvenue, car il est le seul à m'avoir apporté certaines réponses, pas encore trouvées jusqu'à présent.
    Je voulais dc savoir si le concours étaient difficile, et (peut etre l'ai-je lu, mais je ne me souviens plus) où peut on réviser ce concours, y a t il des bouquins ou des sites exprès, et par exemple, dans quelle école es tu ?
    D'après la description que je t'ai faites d'un milieu qui m'interesse, crois tu que ce métier correspondrai à mes attentes ?
    Et penses tu que le fait d'aller chaque année depuis 5 ans une semaine à Lourdes en pélerinage avec des enfants handicapés, de participer benevolement à la banque alimentaire une fois par ans, et de faire du tutorat pourrait m'aider à l'insertion de cette formation?
    Voila c'est à peu près tout ce que je voulais savoir, je pense que c'est déjà assez, merci d'avance et à très bientot j'espere!

    Aurélie.

    RépondreSupprimer
  4. bonjour,
    je viens d'avoir une petite fille (2 mois ah non 3! deja) et m'informe sur la formation et le metier d'éduc spé: de par votre experience, est-ce à votre avis conjugable en temps (bon l'énérgie, n'en parlons pas!) merci de me donner votre avis

    RépondreSupprimer
  5. Bonsoir !

    Bienvenue à vous !

    Je vais commencer par répondre à Aurélie (j'ai la pression là...). Par où commencer ? Au vu de ce que tu dis sur ton commentaire, je dirais que ce métier pourrait te convenir... cela dit, ce serait bien trop facile de ma part de te dire une chose pareille. Le métier d'éduc, c'est un métier où il y a, à mon sens, la place à la singularité, c'est pourquoi je dirais qu'il ne faut pas avoir une "personnalité-type" mais davantage un feeling pour les métiers en lien avec l'aide à la personne, des valeurs qui correspondent à l'éthique demandée... Pour le reste, l'évolution en formation permet de mieux se positionner. Bon.. j'avoue, je ne suis pas très claire mais je te conseille de lire quelques articles de mon blog, notamment la partie "En pratique" où je fais part de quelques expériences... Cela dit, c'est pas non plus objectif mais peut-être pourras-tu y voir un peu plus clair. En tout cas, je dirais aussi que si tu le sens, il faut le tenter... c'est un super métier et tu pourras toujours évoluer au cours de ta carrière ! Concernant les concours, en effet, ça se passe très tôt, tu pourras avoir des infos sur mon article "Les écoles d'éducateur spécialisé". Pour te donner un exemple, je me suis inscrit en décembre pour la rentrée de septembre d'après, passé l'écrit en mars et l'oral en mai.
    En lui-même, oui le concours est difficile dans le sens où il n'y a pas beaucoup de places ; cela dit, ta formation littéraire te servira certainement puisqu'il s'agit souvent de dissertation. Après si tu prépares bien les concours, que tu t'intéresses à l'actualité, si tu nourris ta culture, ça devrait normalement aller... Pour préparer les concours, certaines écoles proposent des préparations,il y aussi le CNED mais franchement avec le prix que ça coute, je te conseille plus d'acheter un bouquin et de bosser seule, si tu y arrives. Il existe en effet des bouquins, il te suffit d'aller dans une librairie étudiante et tu n'auras que l'embarras du choix.
    Concernant tes expériences, je te confirme ; ça peut largement être valorisé lors du passage du concours d'entrée ! C'est toujours bien d'avoir mis un pied dedans !
    J'espère t'avoir répondu comme tu voulais, n'hésite pas à me ré interpeller et je serais contente de connaître la suite des évènements...

    Pour répondre à Anonyme, je pense que c'est possible avec beaucoup de motivation et éventuellement la présence du papa pour soulager un peu. Si tu entres en formation en septembre, ta petite aura un peu plus d'un an... il y a la crèche... je pense que c'est tout à fait faisable. Nous avons même des futures mamans au gros ventre ;) en formation alors je crois qu'en étant bien organisé, on s'en sort ! Bon courage à toi, tiens-nous au courant!

    Bonne soirée à vous !

    RépondreSupprimer
  6. quand je suis allée lire l'article j'ai commencé à fermé un œil. Je n'aime pas trop regardé le parcours des autres tout simplement parce que cela me renvoie à ma propre anormalité...J'ai 37 ans, une expérience sans rapport avec le métier d'éducateur et j'ai tout lâché pour me lancer. parce que la vie ne vaut que si on fait ce qu'on a vraiment envie de faire. J'aurais aimé devenir Éducatrice spécialisé mais le problème de cout et simplement ce problème m'a orienté vers le concours d'éducatrice à la PJJ. Voilà, seule la suite me permettra de vous dire si c'est une folie ou si j'ai eu raison...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qu'est ce que c'est la PJJ? Et finalement ça valait le coup? J'aimerais m'orienter vers le metier d'éducteur spécialisé, j'ai aussi 38 ans une assez longue expérience avec les enfants et adolescents dans l'animation, le soutien scolaire et l'aide pédagogique des enfants en milieu scolaire, mais pas les moyens pour arrêter de travailler durant 3 ans pour reprendre des études...
      merci

      Supprimer
    2. Bonjour,

      La PJJ, c'est la "Protection Judiciaire de Jeunesse". Ce milieu est relatif àl'inadaptation sociale (adolescents rencontrants des problèmes de déviances, délinquance..).
      C'est une alternative à la prison si je ne me trompe pas, puisqu'il accueille des mineurs.

      Supprimer
  7. Bonjour,

    Je voulais savoir, tu parles de travail réalisé en centre social, est-ce qu'il est possible de trouver un travail de ce genre rémunéré avant de commencer la formation d'éducateur. je ne connais pas tous les centres qui existent mais j'aimerais travailler et voir ce que c'est avant la formation d'autant que j'ai besoin de subvenir à mes besoins avant.
    Merci beaucoup en tout cas pour toutes les informations que tu donnes sur ton site

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour,

    A sylvie >> Je ne sais pas vraiment si le terme "anormalité" est approprié... Les formations d'éduc sont souvent très riches au niveau des parcours de chacun. On pense être LE cas de la promo et on s'aperçoit finalement que non... On fait partie de la norme ! En tout cas, ton parcours en PJJ m'intéresse, n'hésite pas à nous en parler ici !

    A Anonyme >> Bonjour et bienvenue à toi. En effet, tu peux bosser en centre social ou ailleurs pour un salaire... et bien heureusement ! En tout cas, ça a été le cas pour moi. J'ai postulé via l'ANPE tout simplement. En gros, comme toi, je souhaitais gagner ma vie et en même temps, mettre un premier pied dans le social. J'ai bossé en centre social, dans un lycée professionnel, fait du soutien scolaire... Bonne recherche à toi en tout cas et bon dimanche !

    RépondreSupprimer
  9. Salut vanillette !!
    J'occupe actuellement un poste d'assistant d'éducation dans un collège et j'ai également été formateur en anglais pour un public de jeunes et d'adultes. Penses-tu que ces fonctions m'aideront dans le métier d'éducateur spécialisé ? Il y a quelques mois j'ai lu que le fait d'avoir un diplome de niveau BAC+3 permettait de réduire la durée de la formation d'un tiers. Est-tu au courant de cette réforme ? Est-elle d'actualité ?
    Merci d'avance pour la réponse.
    Bye !!
    Mario

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour Mario,

    Bienvenue à toi !
    Comme je disais dans mon article, les expériences antérieures sont toujours intéressantes avant l'entrée en formation... D'ailleurs c'est souvent celles-ci qui amènent à vouloir devenir éduc spé non ? Ou en tout cas qui confortent nos choix...
    Concernant ta deuxième question je sais qu'il existe la possibilité d'allègements ou de dispenses de formation en fonction de ton parcours ; en général tu peux avoir l'information dans les règlements d'admission des écoles où tu veux entrer en formation. Mais en effet c'est possible, selon certains critères !
    A bientôt,

    Vanillette

    RépondreSupprimer
  11. salut bravo j'ai longtemps cherché un site qui pourrais me renseigner sur le métier d'éduc spé je suis pas très douée en informatique. alors merci je suis en prépa et la concours est dans un mois. merci pour ta franchise ton aide ta précision. j'appréhendais la formation puisque comme toi j'étais en vente, commerce,...et mon expérience est inexistant.merci tu m'a redonné un second souffle. merci

    RépondreSupprimer
  12. Bienvenue à toi et bon courage pour ton concours ! A bientôt

    RépondreSupprimer
  13. c'est cecilia je tes envoyer un mess sur ton facebook ton blog est trés bien trés instructive je voudrais savoir si tu aurais des conseil a me donner etant donner que je fais une prepa a domicile sur la facon d etudier et d apprendre surtt par rapport a la culture general je lis beaucoup de livre du genre moi christianne f 13 drogué prostituer...ou l herbe bleu ne le dis pas a maman ect...et je regarde des films sur la delinquence juvenille et j ecoute du rap lol bref enfaite je suis pluto bonne en redaction et tout mais avec mon travail et le petit je n ai pas la possibiliter de faire de stage est ce un gros inconveniant pour avoir le concour??? et aprés les etudes peut on se specialiser dans les adolescent en difficulter ou pas??? je te remercie d avance

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour Cécilia et bienvenue,

    Merci pour tes remarques, j'espère qu'il te servira !

    As-tu lu cet article, je donne quelques conseils sur la préparation ? "Lorsque j'ai moi-même préparé le concours d'entrée, j'ai utilisé les services du CNED (que je ne recommande pas forcément...), je me suis dotée de livres sur les concours d'entrée ou de culture générale, je me suis abonnée à la revue Lien Social, j'ai visionné de nombreux documentaires, je me suis inscrite sur un forum de travailleurs sociaux... Bref, je me suis plongée dedans !"
    Voici un exemple...

    Ensuite, je ne sais pas si le genre de livre que tu cites est un appui pour l'entrée en formation. Sans les incriminer, il s'agit de te saisir des problématiques sociales actuelles... tu as souvent à la Fnac ou autre des bouquins "Actualité sanitaire et sociale" de l'année en cours... à toi de faire les bonnes recherches. Après, il faut aussi bien se documenter sur les journaux, les documentaires le plus neutre possible... Attention à ne pas se focaliser sur une seule thématique car tu peux avoir au concours des sujets très différents.
    Heureusement, le style de musique écouté n'est pas un critère d'entrée en formation.

    Si tu es assez préparée et motivée, si tu arrives à exposer les raisons de ta motivation, le fait de n'avoir pas fait de stage peut ne pas être problématique. Après c'est vrai que c'est un plus.

    Oui tu peux ensuite te spécialiser où tu veux, il n'y a pas d'obligation, mais la formation apporte parfois des surprises...

    Et un dernier conseil : l'orthographe est à mon avis un critère lorsque les correcteurs ont des milliers de copie à vérifier, donc attention à ça aussi !

    Bon courage

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour,
    J'ai 38 ans et cela fait 17 ans que je travaille avec des enfants : j'ai été annimatrice dans un quartier difficile, assistante d'éducation en ZEP primaire, assistante pédagigique en ZEP maternelle et primaire, j'ai fait du soutiens scolaire dans une association, puis professeur d'espagnol... mais je n'ai pas de diplôme et chaque année je me demande si mon contrat sera renouvelé...j'aimerais povoir faire valider mes acquis mais je n'ai pas les moyens d'arrêter de travailler pour reprendre mes études! Le Pôle Emploi ne peut me financer une formation car la région ne finance qu'à ceux qui n'ont pas de diplomes , moi j'ai une licence... comment faire pour devenir éducatrice spécialisée dans ces conditions? J'aimerais avoir quelques conseils ou astuces...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que tu peux le passer en VAE... mais je n'y connais absolument rien ! Essaie de te renseigner de ce côté-là, bon courage !

      Supprimer
    2. Je ne sais pas si ce message te sert toujours, ou même si ton envie est encore d'actualité, mais je pense que tu peut avoir le diplôme en 3eme voie. C'est a dire que tes nombreuses experiences dans le domaine social vont te permettre d'obtenir le diplôme d'éducateur spécialisé sans passer le concours. Mais c'est a vérifier je ne suis pas sure de moi.
      En espérant t'avoir aidé.

      Supprimer
  16. Bonjour à tous et à toutes,

    Déjà merci pour toutes ces précieuses infos .. En ce qui me concerne, je suis actuellement en CDD (animatrice d'un escpace d'information pour les patients dans un hopital) mais mon poste risque fort de ne pas être reconduit, j'envisage de passer le concours d'éducateur spécialisé. C'est quelquechose à quoi j'ai souvent pensé mais reprendre une formation (déjà Bac + 5) est une décision importante. J'ai plusieurs questions. Savez-vous s'il est possible de percevoir les allocations du Pole emploi (ARE) durant la formation ou bien, étant considéré comme étudiant ce n'est pas possible ? Deuxièmement, j'envisage d'avoir un enfant dans les 2 à 3 à venir (l'horloge biologique tourne ;). Savez-vous si on peut suivre la formation en 4 ans au lieu de 3 ans, si par ex on doit s'arreter pour cause de grossessse. Peut-on reprendre la formation l'année suivante? Merci des conseils et infos que vous pourrez me donner.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Marion,

      Effectivement, dans certaines régions, il est possible de percevoir les allocations chômage en fonction de ce que tu as fait avant. (c'est moi-même ce qui m'a permis de mener ma formation)

      Et pareil, pour les arrêts en cours de formation, ça se fait assez souvent dans le cas d'une grossesse par ex... Après c'est plutôt du côté de l'étudiant que ça se questionne, sur l'organisation et tout ça...

      Supprimer
  17. bonjour à tous,

    Je suis actuellement en prépa concours pour devenir éducatrice spécialisée.
    Je suis vraiment motivée et enthousiaste mais j'ai fais une petite bêtise je pense, je me suis inscrite a l'ifrass a Toulouse mais j'aurais voulu le faire en apprentissage (j'ai déjà un maitre d'apprentissage...) et il n'y a que l'établissement Saint Simon de Toulouse qui propose cette formation.
    donc ma question, est ce qu'il m'est possible de passer le concours d'éduc dans un établissement et de rentrer en école dans un autre?

    répondez moi vite SVP les inscriptions se termine dimanche =/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonsoir

      je souhaite passer le concours mais je me questionne au niveau de la philosophie des centres de formation. je m'explique, y - t il des centres plus axés sur la socio, la psycho, le comportementaliste... bref tous les centres prônent ils les mêmes cours ou bien la politique d'établissement peut influencer certains cours ? J'imagine que cela dépent de qui donne le cours.

      Autrement mon autre question, j'aimerai faire la formation en contrat apprentissage avec l'institut pour lequel je travaille actuellement. Mais , même si je sais que cela est accepté par les centres de formation, est ce que cela est possible au vu du travail à fournir de suivre les cours et d'avoir ce travail en parallèle?

      Merci d'avance pour tes réponses.

      Supprimer
  18. Petit détail concernant les prérequis pour s'inscrire au concours d'ES :
    Vous devez être titulaire d'un diplôme de niveau IV et non forcément d'un bac!

    RépondreSupprimer
  19. Bonjour,

    Actuellement je suis en apprentissage BAC ST2S au sein d'une maison d'enfants relevant de la protection de l'enfance. Dans mon adolescence j'ai pu faire un stage en école primaire et maternelle (d'une semaine) et du bénévolat auprès de personnes handicapées (sur 3 weekends)ex: sorties spéléologiques. J'aurai voulu savoir si mon parcours pourrait être un plus pour accéder à l'école ou bien si mes expériences conviennent ?
    Cordialement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Toute expérience auprès de public vulnérables (protection de l'enfance, handicap, petite enfance..) sont des "plus" pour entrer en formation.

      Supprimer
  20. Bonjour,

    Je ne suis que la maman et je suis anxieuse pour le concours d'éducatrice spécialisé, ma fille entre en terminale bac pro service à la personne et au territoire en septembre 2013, elle a de très bons résultats et tout les stages qu'elle a fait on été très apprécié par son dévouement son écoute et son bon relationnel, (stage effectués en maison de retraite, en maternelle et en institut auprès des handicapés, elle pense passer 3 ou 4 concours, pensez vous qu'avec un bac pro elle a toute ses chances de pouvoir accéder à cette formation je compte lui acheté des livres pour qu'elle se documente et prépare le concours , elle est très ambitieuse car dans un temps futur elle souhaiterai intégrer la formation éducatrice en PJJJ.
    merci de me répondre

    RépondreSupprimer
  21. Bonjour ,
    J'ai réussi le concours de l'irdts de guyane , et je commence ma formation demain ..hélas des problèmes familiaux m'obligent à rentrer en métropole dans l'année . Est il possible de poursuivre ma formation dans un autre institut ?
    merci

    RépondreSupprimer
  22. floriane sourdon4 novembre 2013 à 21:18

    Je suis actuellement en 2de et interressee par ce metier mais quel est le salaire moyen?

    RépondreSupprimer
  23. Bonjour, pour le moment je sus en 3ème et je voudras devenir plus tard éducatrice spécialisée mais c'est possible de passer le concours avec seulement un BEP carrières sanitaire et social ?

    RépondreSupprimer
  24. Bonjour, je sus actuellement en 3ème et je voudras plus tard passer le diplôme pour devenir éducatrice spécialisée mas cela est t'il possible avec juste un BEP carrière sanitaire et social ??

    RépondreSupprimer
  25. Bonsoir à vous, j'aurais besoin d'un renseignement. L'ETS est-il la même chose que l'éduc spé ? Merci :)

    RépondreSupprimer
  26. bonjour,je me présente rapidement,je m'appelle Sandra,j'ai 37 ans,3enfants et je souhaite vivement entamer d'ici 1ans ou 2 le concours d'entrée à l'IRTS.Je suis en train de passer un niveau 4 en VAE afin de mettre un maximum de chances de mon côté.Je suis bénévole à la Croix Rouge et j'ai fondée une association pour aider les parents d'enfants à troubles d'apprentissage(j'ai mon ainé qui est concerné!!).Une amie éducatrice spé' va me faire passer ses anciens cours.Pensez vous que je puisse avoir une petite chance d'entrer dans une école de formation??N'y a t il pas un autre moyen...???et pour abuser,quelques âmes charitables auraient-elles des cours ou autres livres dont elles souhaiteraient se séparer???Merci d'avoir pris le temps de me lire et à très vite.Votre site est super ;-)

    RépondreSupprimer
  27. bonsoir,
    petit commentaire d'une jeune fille complètement paniquée à l'approche des concours d'ES (dans 3 semaines !) En effet j'ai 23 ans, une formation commerciale à la base (prépa HEC, licence d'éco gestion et une année scolaire "vide" car je n'arrivais plus à trouver ma voie et la dépression à été difficilement franchissable, bref,) je me rendue compte que le social m'intéressait particulièrement et surtout l'éducation spécialisée, j'ai donc entrepris une réorientation scolaire cette année (prépa+licence psychologie). J'ai eu mes écrits avec brillo. Seulement voilà je n'ai aucune expérience dans le social, je ne sais pas comment expliquer que j'en suis arrivée au désir de faire ES du coup... à l'oral ne risque-je pas de passer pour une nana qui fait ça par dépit ? j'ai vu que vous vous étiez vous même réorienté après des métiers divers... lors du concours, comment avez vous justifier l'envie d'être ES ? merci de votre réponse, elle me sera plus que précieuse ! =)

    RépondreSupprimer
  28. Bonjour, je m'appelle Sylvie , je vient de passer le BTS-ESF et je l'ai raté a 1 point et j'aimerai travailler comme éducateur spécialisé avec des enfant-adolescent en situation d'handicap physique ou mental . Et comment rentrer en formation avec le niveau BAC + 2 .Doit-on faire 3cans d'étude ?!Merci

    RépondreSupprimer
  29. Bonsoir, moi j'ai réussi le concours mais je ne sais pas trop comment ça se passe au niveau des stages? Il faut les chercher seule ou l'école donne des adresses?Car l'école ne donne pas d'infos... Quelqu'un peut-il m'éclairer sur ce point, l'école est à aubervilliers pour infos.
    Merci

    RépondreSupprimer
  30. bonjour, j'ai 44 ans, mere de 3 grands enfants et je suis actuellement chargee de recrutement dans une agence d'interim, je travaille tous les jours avec des jeunes qui viennent de milieux particuliers.
    mais cela fait plusieurs années que je desire travailler avec les enfants et ados qui ont de gros problemes.
    j'ai actuellement la possibilité de demander un cif pour faire la formation d'educateur spé, mais le soucis est que je n'ai pas le bac!!!
    y a t-il un moyen d'entrer dans une ecole de formation sans le bac?
    je commence a desesperer.
    merci de votre aide.
    mag

    RépondreSupprimer
  31. bonjour, j'ai 44 ans, mere de 3 grands enfants et je suis actuellement chargee de recrutement dans une agence d'interim, je travaille tous les jours avec des jeunes qui viennent de milieux particuliers.
    mais cela fait plusieurs années que je desire travailler avec les enfants et ados qui ont de gros problemes.
    j'ai actuellement la possibilité de demander un cif pour faire la formation d'educateur spé, mais le soucis est que je n'ai pas le bac!!!
    y a t-il un moyen d'entrer dans une ecole de formation sans le bac?
    je commence a desesperer.
    merci de votre aide.
    mag

    RépondreSupprimer
  32. Bonjour j'ai 15 ans et j"aimerais etre éducatrice de la protection judiciaire de la jeunesse et j'aimerais savoir si il n'y a pas de bac pro pour éducateur spéciaisée et si oui est-ce que a 16 ans on pourrais le passer sans forcement avoir le bac?
    merci d'avance

    RépondreSupprimer
  33. Bonjour, j'ai 19 ans, j'ai cap apr, je veux passer Educateur Moniteur/Spécialité pour les jeunes enfants, handicap, problèmes familles. commet je pourrai passer au niveau ?

    Merci d'avnce

    RépondreSupprimer
  34. Bonjour je voudrais intégrer l'école d'éducateur spécialisé mais combien de temps il faut pour préparer le concours d'entrée ? J'ai deux mois pour le préparer est suffisant ?
    Merci d'avance

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, tout dépend des personnes. Pour certain.e.s, 2 mois suffiront, pour d'autres non. Vous avez la possibilité de le tenter cette année et de recommencer l'année prochaine si ça ne marche pas cette fois. Ca vous donnera la possibilité de voir de quoi il en retourne. Le seul souci, c'est le coût... A vous de voir.

      Supprimer
  35. Bonjour Cécilia, merci d abord pour toutes ces infos et ces encouragements... J ai bientôt 37 ans et 3 enfants (collège,primaire et mater.) et depuis toujours je veux travailler dans ce domaine (j ai été animatrice et j ai un frère handicapé par une maladie) mais je n ai jamais trouvé le temps (ni peut être le courage) de passer les concours...aujourd'hui je suis au chômage et, de te lire (ainsi que les autres), me fait me dire que je devrais peut être profiter de cette "opportunité" pour réussir ce "rêve"... De plus, je suis bénévole d une asso sportive qui accueille des personnes de tout type d handicap et j aimerai ouvrir d avantage les possibilités d accueil de cette asso. Voilà... Je me sentais peut être une peu "âgée" du coup pour cette formation, c est vrai...mais tu as su me convaincre du contraire.
    Alors...merci.

    RépondreSupprimer
  36. Bonjour je me trouve ton article vraiment super :) , et j'avais une petite questions , cela fait trois ans que j'exerce le mêtier d'animatrice périscolaire , j'ai seulement mon bafa et je suis âgée de 23ans je n'est pas de bac ou autres diplôme si ce n'est un CAP coiffure ! Sait tu si je suis eligible à la formation ou si je doit passer un Bac merci d'avance 1

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour ! je me permets de répondre à ta question, m'étant moi-même beaucoup renseignée. vu que tu n'as pas le bac, soit tu le passe, soit tu passe un diplome qui te donnera la même équivelnce que le baccalauréat (niveau IV). Tu as encore une autre solution et vu ton expérience dans le périscolaire je te le conseillerais; c'est de passer le concours de ME (moniteur/educateur). Tu n'as pas besoin d'avoir le bac pour le passer et si tu le réussis, tu auras le niveau bac au bout de tes deux années de formations. Et le plus de ce diplome, c'est que si après tu veux toujours passer tes concours d'éducateur spécialisé et que tu réussis là encore, tu n'auras pas trois années de formation comme la plupart de ceux qui font cette formation, mais seulement deux années ! car la formation de Moniteur éducateur te donne des compétences telles que cela te dispense en gros d'une année de formation en éducateur sépcialisé. Après, je ne sais pas si tout les centres le font mais les IRTS de france par exemple le font. voilà ;)

      Supprimer
  37. Bonjour,
    Votre blog est super. Il répond à pas mal de questions que je me posais. J'aimerais moi aussi tenter ce concours mais j'en suis encore aux prémices de mes recherches d'informations et je me pose encore des questions, notamment sur l'âge des étudiants car j'ai déjà 41 ans, et je sais que je me sentirais vraiment mal à l'aise si la majorité des étudiants sont des jeunes sortant de bac, donc si vous pouviez me renseigner à ce sujet, ce serait très gentil. Aussi, comme pour beaucoup, se pose la question du financement/rémunération, je ne pourrais pas tenir trois ans sans ressources, est-ce que quelqu'un sait si cette formation peut être rémunérée par pôle emploi ? Ne serait-ce que pour rembourser les frais de transport (l'irts la plus proche se situe à 60 km de chez moi). Merci beaucoup à ceux qui prendront le temps de me répondre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Effectivement, les formations sont souvent formées de classes de "jeunes" étudiant.e.s mais ce n'est pas rare de voir une ou deux personnes qui ont décidé de se reconvertir. Dans ma promotion, c'était assez hétérogène par exemple... Mais effectivement, il est possible que vous vous retrouviez avec des sortant.e.s du bac... Pour le financement, chaque région est différente, il faut que vous vous renseigniez auprès du CG ou de Pôle Emploi. Pour ma part, j'ai pu être rémunérée par Pôle Emploi jusqu'à la fin de ma formation car ma région était considérée en manque d'éducateurs... Bonne chance !

      Supprimer
  38. Bonjour,
    Merci pour votre réponse.
    Je sais que le CG finance la formation dans ma région. Pour ce qui est d'une éventuelle rémunération, je vais prendre RDV avec un conseiller Pôle Emploi. Si au moins la prise en charge des frais de transport est assurée, mon projet pourrait se concrétiser.
    Encore merci.

    RépondreSupprimer
  39. Bonjour à tous,

    J'ai passé le concours d'éducatrice spécialisée et en vue d'un potentiel échec j'aimerai acquérir de l'expérience dans le domaine du social. Cependant je n'ai aucun diplôme.. vers quel métier pourrais je m'orienter dans l'attente du prochain passage? Quels conseils auriez vous à me donner?

    Merci d'avance pour votre réponse

    Laura

    RépondreSupprimer
  40. Bonsoir,
    Je vais passer l'oral d'admission bientôt et j'aurai voulu savoir s'il est possible d'avoir une notion du nombre d'admis en formation par rapport aux nombres de personnes se présentant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est compliqué de donner un nombre après si vous connaissez des personnes qui ont été en formation dans votre école vous pouvez leur demander l'effectif qu'elles avaient! Je sais que dans la mienne c'était une promo de 80 élèves. J'ai passé le concours avec 180 personnes :)

      Supprimer
  41. comment devenir educateur pour ado difficile si vous avez quelque chose aidez moi

    RépondreSupprimer
  42. Bonjour,
    J'ai un BAFA avec approfondissement sur les thématiques "accueil d'enfants en situation de handicap" et "enfance en difficulté", ainsi qu'une licence Cinema.
    Cela fait quelques mois que je pense à suivre une formation d'éducateur spécialisé, et plus les jours passent et plus ma motivation et mon attirance pour ce métier sont grandissantes...
    J'ai d'abord cherché des prépas au concours, peu abordables, et me suis finalement tournée vers le CNED. Cependant, j'aimerais en connaître les avantages et les inconvénients avant de me lancer, quelqu'un pourrait me renseigner à ce propos ?
    Parallèlement, j'aimerais faire des stages dans le milieu, savez vous si le CNED délivre des conventions de stage ? Sinon, que faut il faire pour travailler dans le milieu social avant de passer les concours ?
    Merci,
    Tiphaine

    RépondreSupprimer
  43. Melissa Le Febvre29 juin 2016 à 10:49

    Bonjour, je souhaite devenir éducatrice spécialisée mais l'accès au école m'est pour l'instant trop difficile (en cause le cout du concours et des écoles), du coup je me suis lancée dans des études plus "accessible". Actuellement en première année de licence de psychologie, je compte l'année prochaine commencer ma licence de science de l'éducation (qui ne commence pas dès la L1 dans ma fac). On m'a dit que l'aspect théorique des sciences de l'éducation est proche de celle de la formation d'éducateur spécialisé. Je voulais alors savoir si vous pensez que grâce à cette licence je pourrais alléger la formation d'éducateur spécialisé au moment voulu? Ou est-ce que je devrais malgré tout repasser les trois ans de formation ?
    Je ne sais pas si ma demande est très claire, mais j'ai du mal à être bien renseigné autour de moi et je ne sais pas si ma licence vas pouvoir m'aider à devenir éducatrice ou si je m'égare...
    Merci d'avance pour vos réponse et merci à vous pour ce blog pleins de bonne infos!

    RépondreSupprimer
  44. Bonjour,
    Merci pour ce blog :)
    Moi aussi je souhaiterais passer les concours pour devenir Educ Spé. Cependant tout recommencer n'est pas une décision qui se prend à la légère.
    Je me suis beaucoup renseignée et ce métier me plaît vraiment. Cependant un détail me freine un peu.
    Est-ce qu'avec la conjucture économique actuelle c'est si compliqué que ça de trouver du boulot en sortant de formation ? Beaucoup de personnes disent que c'est un secteur très bouché... Mais est-ce que ça dépend aussi des régions ? J'aimerais bien avoir votre avis svp...
    Merci d'avance pour vos réponses :)
    Coraline

    RépondreSupprimer
  45. Bonjour,
    Merci pour ce blog :)
    Je souhaite également m'inscrire au concours Educ Spé.
    Cependant tout recommencer n'est pas une décision qui se prend à la légère. Je me suis beuaocup renseignée sur ce métier qui me plaît réellement. Mais un aspect me freine.
    Avec la conjoncture économique actuelle est-ce vraiment si difficile que ça de trouver du boulot en sortie de formation ? Beaucoup de personnes disent que c'est un secteur complétement bouché... Mais peut-être que ça dépend aussi des régions ? J'aimerais beaucoup avoir votre avis svp...
    Merci d'avance :)
    Coraline

    RépondreSupprimer
  46. Bonjour,
    Je suis actuellement en Terminale STMG (Management et Gestion des Organisations) et je souhaiterai être éducatrice spécialisée. J'ai été pendant un an, dans un centre spécialisé pour l'obésité, et j'ai été suivi par beaucoup d'éducateurs. Et j'habite je me suis rendu compte que ce métier me plaisait beaucoup. Je me suis donc renseigner auprès d'eux pour savoir quelles etudes préparait à ce métier. Mais quand j'ai vu quil fallait passer un concours, je me suis demandé comment le préparé et en combien de temps ? Sachant que j'ai le bac à préparé aussi pour juin. Du coup je sais pas vraiment quand le préparé, peut être attendre d'avoir le bac et seulement après commencé pour le concours ? Je sais pas vraiment...
    Merci d'avance.
    Angélique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut,
      Je suis étudiante en deuxième année d'éducatrice spécialisée. En effet ce concours vaut mieux le préparer(ou non...) moi je ne l'ai absolument pas travaillé, pensant le passer afin de valider ce projet de devenir éduc! et au final j'ai eu mon concours, et sans expérience car je sortais d'un bac pro métiers de la mode comme quoi... T'as le choix de passer ton bac, rentrer dans une prépa qui pourra t'aider dans tout ce qui est écrits pour le concours, mais aussi te faire une idée de ce métier et valider ce projet, après c'est un coût! Mais tu peux aussi par exemple allez au CLPS pour faire des petits stages et découvrir ce métier, avoir un tout petit peu d'expérience et matière si toutes fois tu as ton écrit et que tu auras l'oral à passer! Lire régulièrement l'actualité, t'informer, lire des bouquins... le concours sera là pour montrer pas forcément tes expériences et tes connaissances (t'auras 3 ans pour acquérir tout ça) mais surtout pour montrer ton enthousiasme à devenir éduc, ta motivation et défendre ton projet!

      Bonne continuation
      Léa

      Supprimer
  47. Bonjour, avec un bac pro ga c'est possible ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il faut passer l'examen de niveau. C'est indiqué dans l'article.

      Supprimer
  48. Corinne JAVELOT

    Chère Célia, Expérience professionnelle en vue d'une embauche avec formation Ecole d’éducateur spécialisé
    Mon expérience s'est déroulée en Alsace dans un établissement accueillant des personnes adultes ayant un handicap mental lourd Je devais passer une soirée avec nuit et lever avec douche et petit déjeuner accompagnée d'une autre candidate à la formation d'éducateur spécialisé. Je me rendis à l'établissement au RDV qu'on m'avais donné. Je rencontre les éducatrices du service où je devais effectuer mon essai. Présentation faite, on me fit visiter tout le service avec présentations des résidents, et ont me présenta la candidate avec qui je devais travailler. Tout c'est bien déroulé, jusqu'alors où on m'expliqua toutes les étapes jusqu'au lendemain matin. Très rassurée, je m'imprégnai des lieux. Cela étant fait, on en vient au comportements des résidents, où on m'expliqua qu'il sont très difficile à maintenir, et que sur le radiateur derrière la porte de sortie il y a une balayette, et sans hésitation je devais m'en servir pour me défendre en cas d’agressivité de la part des résidents. Une action que les professionnels de l'établissement utilisaient très souvent, voir chaque jour.

    RépondreSupprimer
  49. Choquée de cette situation, je resta zen, et me promis de ne pas en venir à me défendre avec cette balayette. La soirée arriva, et me voilà seule avec l'autre candidate à faire face à toutes les tâches avec les résidents: Préparation au repas, préparation au coucher, nuit, lever, douche, petit déjeuner. Pendant toutes ces heures où j'ai passé la plus part du temps avec les résidents accompagnée de ma collègue qui elle ne sentait pas du tout le travail, moi je me suis régalé, j'ai communiqué avec les résidents au plus que je pouvais. Le repas s'est déroulé en toute tranquillité, le couché était très agréable et zen, la nuit aucun bruit, tout le monde a dormi, le lever dans le calme, la douche un esprit de gaieté, et le petit déjeuner également dans le calme. J'en ai conclu que la communication avec les résidents était totalement favorable à leur bien être du moment, plutôt que de crier et utiliser la balayette (voir frapper avec) pour les calmer. Dans cette expérience j'en ai réellement conclu que la communication, le sourie avec gentillesse était le plus grand bien pour les résidents. Au coucher je suis resté avec eux 5-10 minutes à discuter avec chacun d'entre eux, ils étaient une dizaine, et chacun était reconnaissant me semblait-il. En tout cas la nuit était paisible comme toutes les autres tâches. Je me suis régalé, et j'étais très contente de n'avoir pas eu besoin d'utiliser la balayette. Au petit matin quand les éducatrices sont arrivées dans le service, ont vu le calme, m'ont écouté, elles étaient toutes étonnées que je n'ai pas utilisé la balayette. Une fois le rapport terminé, je suis rentré toute satisfaite de moi. Le directeur de l'établissement m'appela le lendemain, très satisfait de ma prestation, m'offrit un poste au sein de l'établissement avec formation d'éducateur spécialisé à la clé. C'est là où est le problème: j'ai dis non. A cause de la balayette utilisée sur les résidents, et je n'ai pas osé expliquer au directeur pourquoi mon non. Cela dit, je sais que j'ai été stupide d'avoir dit non. Ce travail correspondait tout à fait à mes attentes, mais le coup de la balayette m'a fait reculer. Je n'ai plus jamais retrouver d'opportunité, et Dieu que j'ai cherché. J'avais 25 ans, aujourd'hui j'en 54, et je sais que j'ai loupé ma carrière juste à cause d'une balayette mal utilisée. A ce jour quand j'écoute ta vidéo, je me dis que tu as toute la chance d'exercer cette profession, car croie-moi, elle est un trésor, une reconnaissance à la vie, en bref que du bonheur, évidemment il ne faut pas avoir peur du travail, car quelle entreprise, mais ma fois une belle.
    Merci de m'avoir lu, tu es la seule personne mis à part mon fils à qui j'en parle. Si tu veux me faire un commentaire, je le lirais avec plaisir. Je t'ai choisi toi, car ta vidéo témoigne d'un encouragement à professer dans ce milieu, et m'a stimulé à parler de ce hic qui a bouleverser la profession que je voulais faire.
    Bien à toi, des bisous d'encouragement pour la continuité dans cette belle profession.
    Corinne

    RépondreSupprimer
  50. Bonjour est-il possible de passer le concours d'entrée dans une école et de faire la formation dans une autre ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, si les écoles font partie du réseau Unaforis oui.

      Supprimer
  51. Wow ! Un immense merci pour ce blog !!! Je suis actuellement en train de me poser beaucoup de questions sur mon avenir professionnel. Cela fait bientôt 6 ans que je suis enseignante de la conduite, mais je ne me vois pas faire ça toute ma vie. Il me manque quelque chose. J'aime beaucoup le côté relationnel avec les élèves et le lien qu'on peut tisser au fil des leçons, ainsi que la satisfaction de les amener jusqu'au permis. Mais je n'en peux plus de rester enfermée dans une voiture, ni même d'avoir ce rapport étroit avec la notion d'argent lié au prix des heures de conduite. Bref, j'ai envie d'être utile mais dans un autre contexte, avec un autre public et le tout sans rien attendre en retour. La difficulté c'est qu'aujourd'hui je suis salariée. Je ne sais pas vraiment vers quel organisme me tourner au vu de ma situation. Si quelqu'un est ou a été dans le même cas que moi, je veux bien des conseils :) Bonne soirée à tous et merci encore !
    June

    RépondreSupprimer
  52. Bonjour,
    tout d'abord merci pour ce blog bien fournis qui m'a aidée comprendre d'avantage ce métier.
    Malgré tout, j'ai quelques questions:
    -Lorsque tous les diplômes nécessaires sont acquis, est-il possible de se focaliser sur une "spécialité":toxicité,handicap...
    -Avez-vous d'autres livres à me proposer pour mieux connaître les coulisses du métier ou des choses à savoir sur le métier ?
    Merci , pour ce blog et pour l'aide que vous apportez.

    RépondreSupprimer

Vous avez un avis ? Partagez le !