30 mai 2011

La machine à expulser, un webdocumentaire explicite



"C'est pas des personnes, c'est des chiffres", scande une intervenante à la Cimade dans ce nécessaire web-documentaire. Il se nomme "La Machine à expulser", est présenté par Canal + sur la toile et aborde l'urgente question de la politique menée à l'encontre des personnes sans-papiers. Entre témoignages de personnes concernées et parole laissé aux intervenants de la Cimade, ce document exceptionnel amène le spectateur à questionner l'humain dans notre société actuelle.
Il y a aujourd'hui en France métropolitaine et en outre-mer 25 centres de rétention administrative (CRA) ; onze d'entre eux sont habilités à enfermer des familles et des enfants. Des dizaines de milliers de personnes y sont enfermées chaque année, en vue d'être expulsées du territoire. Leur seul délit est de ne pas avoir de papiers. Ces lieux de privation de liberté, de plus en plus sécurisés, échappent à notre regard.
La Machine à expulser parle de ces hommes et de ces femmes qui « disparaissent », dont la vie bascule soudain, lors d’un contrôle d’identité. Placés en rétention administrative pour une durée maximale de 32 jours et bientôt de 45, ils deviennent des « retenus », avant d'être « reconduits à la frontière ».

Nous avons recueilli leurs paroles, entre deux rendez-vous devant un juge, dans l'anonymat de leur chambre du CRA, parfois à quelques heures d'être embarqués vers un pays que, pour la plupart, ils ne connaissent pas. Leur enfermement est double, dans un lieu et dans une procédure complexe. Ce sont eux qui subissent la « politique du chiffre », eux qui nourrissent les « objectifs chiffrés de reconduite à la frontière ».

Avec ce web documentaire, nous avons voulu décrypter « la rétention administrative des personnes en situation irrégulière », interroger l'instrumentalisation de l'étranger, expliciter un acharnement administratif, expliquer des lois de plus en plus répressives, déconstruire un discours politique. Il s'agit pour nous de révéler l'absurdité d'un système et ses conséquences humaines dramatiques. Nous voulons inviter chacun à y réfléchir.

Pour visionner le webdocumentaire, cliquez sur l'image

Le documentaire propose plusieurs rubriques, de manière à pouvoir naviguer librement entre les différentes rubriques, sans pour autant perdre le sens du message. Les trois rubriques de gauche – Le système, L'accompagnement, L'objectif – ont une visée explicative et abordent à cet effet :
  • La dimension historique du traitement des sans-papiers et des centres de rétention administrative (CRA),
  • La mission et le fonctionnement de la Cimade,
  • La législation en vigueur et celle à venir (notamment la loi Besson, qui donne la perspective d'une véritable indignité dans les mois et les années à venir)
Au-dessus, quatre rubriques sont proposées – La rupture, L'urgence, La violence, L'absurde – et donnent plus particulièrement à voir le parcours des personnes arrêtées par la police puis expulsées dans leur pays d'origine. J'ai beaucoup apprécié cette partie, les propos sont donnés sans misérabilisme alors que tout, mais vraiment tout, pourrait le justifier. C'est d'ailleurs, je crois, ce qui m'a le plus marqué : alors que montent en moi la colère et les larmes, la pudeur des intervenants vient me dire que le vrai combat se situe dans la réflexivité et le calme. Parce qu'il faut assez de sang-froid pour affronter un système aussi lourd que celui-ci... 

De la violence de l'arrestation à celle de l'attente, en passant par les moyens de résistance directs ou indirects (départs de feu, colère, tentatives de suicide...), le webdocumentaire La machine à expulser donne à voir l'insupportable. Sans pathos mais avec un réalisme qui fait froid dans le dos. 
Un réalisme du XXIe siècle. Un réalisme d'à côté de chez nous. Un réalisme auquel nous appartenons. Souvent, je me dis : "Je ne pourrais pas dire que je ne savais pas".

Articles connexes :
C'est à vous !

Vous avez un avis ? Partagez le !