28 août 2015

[Cours] L'adolescence


Le cours "L'adolescence. Définitions usuelles et reconsidérations positives" se donne pour objectif de donner un éclairage détaillé et étayé sur une notion qui relève plus de la construction sociale que d'un fait définitif.
Il est composé de trois parties :
Dans la première partie, je suis partie de l'histoire de la notion d'adolescence pour venir questionner les définitions usuelles de ce terme, mais plus particulièrement celles qui se rattachent à la "crise d'ado".
Dans la deuxième partie, je présente différentes théories en lien avec cette notion, théories qui peuvent parfois s'opposer mais qui laisseront la liberté aux lecteurs.trices d'approfondir un domaine plutôt qu'un autre (psychanalyse, neurosciences, cognitivisme...)
Dans la dernière partie, il est question des rythmes d'adolescence et de visions complémentaires aux précédentes.


Si ce cours vous intéresse, vous avez la possibilité d'en lire un extrait en cliquant ici. En attendant, je vous laisse avec la conclusion :
Nous considérons, au regard de ces quelques éléments, que « la crise d’adolescence » n’est pas une norme de développement mais plutôt le symptôme de souffrances ou de besoins non satisfaits. Dans le cas où l’enfant évolue dans un milieu affectif, physique, psychologique satisfaisant dans lequel il lui est possible d’exprimer des divergences et de développer sa singularité, l’adolescence pourra être une période d’émergence de nouvelles capacités intellectuelles, physiques, psychiques, relationnelles. Quand l’enfant a vécu une histoire affective carencée ou des traumatismes, l’adolescence – en se vivant comme une « crise » - constitue une mise en scène de ces souffrances et besoins non satisfaits, notamment par le vécu de ruptures et de relations de dépendance. Cette réactivation des traumatismes peut tout à fait se révéler à l’âge adulte. Rappeler ces quelques éléments oblige à interroger le rôle éducatif de l’institution et du professionnel plutôt qu’à focaliser l’attention sur l’adolescent lui-même, le risque étant de se supposer un savoir sur l’autre qui ne correspond pas à sa réalité.
Pour télécharger d'autres fiches, rendez-vous dans la rubrique "Cours & méthodologie"
C'est à vous !

Vous avez un avis ? Partagez le !