22 janvier 2016

L'adolescence autrement

Depuis quelques mois, j'ai collecté quelques sources d'information sur la notion d'adolescence mais je voudrais aujourd'hui évoquer des outils un peu différents de ce qu'on a l'habitude de trouver quand on bosse dans le travail social (et qu'on a tendance à ne voir QUE les problèmes).

La notion d'adolescence est assez controversée puisqu'elle se situe à l'interface de plusieurs disciplines théoriques (psychologique, anthropologique, scientifique même...), la notion de crise est elle aussi soumise à la critique, si tant est qu'on décide de déplacer le curseur de notre attention sur ceux et celles qui définissent les concepts, plutôt que sur les adolescent.e.s eux/elles-mêmes.

Voici donc quelques pistes de réflexion si vous êtes amené.e à travailler avec des adolescent.e.s ou simplement à réfléchir aux âges de la vie. Ceci est une invitation tout à fait assumée à regarder cette notion galvaudée d'un point de vue positif et décalé (sans nier évidemment les problématiques auxquelles nous devons parfois faire face, mais les lecteurs/trices de ce blog ont déjà - à mon avis - une bibliographie fournie en matière de psychopathologie and co).

Avant de commencer, je vous rappelle que j'ai récemment proposé un cours sur l'adolescence au sein duquel j'ai tenté de faire apparaître les différents courants théoriques, dans l'idée de laisser à chacun.e la possibilité d'explorer une piste ou une autre.
J'en ai tiré une définition :
L’adolescence est un processus transformateur qui se caractérise par l’émergence de nouvelles capacités. Il s’agit d’un équilibre progressif, une adaptation graduelle de l’individu au milieu et à lui-même.



Pour voir tous les cours et fiches de méthodologie, cliquez ici.

Des livres.

Les adolescents qui se droguent, se mutilent, volent, fuguent, se détruisent, sont aussi les adultes et les parents de demain. En évitant de les punir et de les renvoyer, l’équipe du Tamaris a prouvé pendant dix ans l’intérêt d’une approche systémique et anthropologique dans la réparation de personnalités violentes. L’usage de la menace et de la punition est souvent un exercice inutile et contre-productif pour les adolescents placés en institutions spécialisées. L’auteur montre ici comment l’équipe du Tamaris s’attache à transformer une contrainte, apparemment étouffante (le placement institutionnel d’un jeune en difficulté par l’autorité judiciaire), en un moteur de créativité et de survie. Confrontée à d’importants paradoxes institutionnels, celle-ci développe de nouveaux rituels, de nouvelles symboliques, bref une nouvelle culture lui permettant de rendre opérationnelle une pensée riche et originale. Bien entendu, il ne suffit pas de bannir la punition pour voir les miracles s’opérer. L’abandon de la sanction et de la menace est une attitude indissociable d’une sociothérapie d’ensemble qui met l’accent sur la personnalité plutôt que sur le comportement. Dix années parsemées d’essais et d’erreurs montrent aujourd’hui des résultats très encourageants dans les champs de la petite délinquance, de la souffrance familiale ou psychologique, et attestent à leur façon que pédagogie et thérapie sont unies dans une nécessaire transmission d’humanité.

Dans la peau d'une ado, Elise Miller
Qui sont les adolescentes d’aujourd’hui ? Quelles questions se posent-elles, sur elles-mêmes, sur les autres ? Quels moyens mettent-elles en oeuvre pour y répondre ? Comment appréhendent-elles leur avenir, leur « devenir femme », dans un contexte moderne incertain et parfois hostile ? Loin des a priori et des stéréotypes sur l’ado acnéique et mal dans sa peau, cet ouvrage, fruit d’une enquête menée auprès d’une quarantaine de jeunes filles, vient explorer l’ensemble de ces thématiques et proposer un regard neuf et positif sur l’adolescence. Presque à la manière d’un journal intime, en accordant une large place à la parole des ados interrogées, il invite le lecteur à se mettre à leur écoute, à se glisser véritablement « dans la peau » d’une ado d’aujourd’hui, et à saisir ainsi avec finesse l’intensité de leur rapport à l’instant présent.


Etudier les ados : Initiation à l'approche socio-anthropologique. Thierry Goguel d'Allondas et Jocelyn Lachance.
Vous vous lancez dans une recherche sur l'adolescence ? Vous préparez un mémoire sur la jeunesse ? Que vous vous intéressiez à leurs conduites à risques, à leurs pratiques numériques, à leurs amours ou à leurs handicaps, à leur alimentation ou à leurs délits, cet ouvrage vous accompagnera tout au long de votre réflexion. Destiné aux étudiants des domaines du travail social, de l'enseignement, de la santé, mais aussi aux chercheurs débutants en sciences sociales, il présente à la fois une réflexion incontournable sur les pièges à éviter lors d'un travail sur l'adolescence et la jeunesse, tout en proposant une méthodologie claire et adaptée à cet objet d'étude spécifique. Initiation à la recherche sur une période singulière de la vie et à une approche socio-anthropologique évitant l'écueil de la pathologisation à outrance, Etudier les ados est un guide essentiel pour les étudiants, relevant le défi de mieux comprendre l'adolescence qui se transforme sous leurs yeux.

Et si l'adolescence de nos enfants n'était pas cette impasse dans laquelle nous nous épuisons parfois, mais l'occasion de retrouver notre enthousiasme ? Si elle pouvait nous redonner l'envie de réaliser des projets ? Si parents et enfants pouvaient être des sources d'inspiration mutuelle ? Voilà un livre qui, loin des récits pessimistes trop souvent présentés, nous invite à considérer cette période avec confiance. Au travers d'un partage d'idées, d'expériences et de connaissances, dans la veine directe de Elever son enfant... autrement, l'auteur aborde des sujets très variés : rituels de passage, jeux vidéo, mais aussi les questions délicates des substances psychoactives, de la sexualité, de la pression scolaire et de l'orientation professionnelle. Catherine Dumonteil Kremer nous propose des astuces pour améliorer notre relation avec nos adolescents, éviter les tensions dues à une incompréhension mutuelle et devenir des alliés. Elle nous incite à mieux comprendre cette étape de la vie de notre enfant, tout en soulignant avec justesse que, pour nous aussi, parents, il s'agit d'une période de transition et d'adaptation et d'un nouveau départ: donner du sens à la vie de notre ado, retrouver le sens de la nôtre dans la foulée, soutenir ses projets et concrétiser les nôtres. Cet ouvrage tonique a pour but de redonner aux parents d'adolescents l'énergie et la confiance en l'avenir qui leur permettra d'accompagner au mieux leurs enfants vers une indépendance sécurisante.

Dans ce livre, A. Faber et E. Mazlish abordent directement les problèmes auxquels font face les adolescents daujourdhui et leurs parents.Problème dhoraire, de clans, de drogues, de sexualité, autant de sujets présentés de façon à munir les parents doutils leur permettant daider leurs enfants à naviguer de façon sécuritaire à travers les années souvent turbulentes de l'adolescence.Ce livre est rempli de suggestions simples et pratiques. Il est écrit dans ce style franc, direct et accessible qui a fait la renommée des auteures. Il plaira aux adolescents autant quà leurs parents. Les suggestions et les techniques présentées sont éprouvées et à la portée de quiconque désire établir solidement la base de relations durables.

Non, la crise d'adolescence (de la puberté en réalité) n'est pas une fatalité, ne répond à aucun déterminisme biologique. Non, l'opposition aux parents (aux enseignants quelquefois) n'est pas une nécessité. Pourtant, chacun le voit, le vit : tensions et oppositions existent, ici ou là. Quelle en est donc l'origine ? Il semble bien, comme le soulignait déjà Rousseau, que certaines conditions familiales (de dialogue et de responsabilités) ou sociales (d'implication des adolescents dans la vie de la cité) soient de nature à contrarier le processus de crise pubertaire. Cet ouvrage n'a d'autre but que de montrer un visage tranquille des adolescents. Leur vrai visage assurément.
Pour lire quelques pages, cliquez ici
Pour lire une critique dans Lien Social, cliquez ici

Le bonheur d'être adolescent. Marie Cipriano-Crauste, Michel Fize.
Que peut-on dire de plus sur l'adolescence qui n'ait pas déjà été dit ou écrit ? - Elle n'est pas cet âge de sinistre réputation qui meurtrit et handicape. - Mais qu'est-elle donc ? Qui sont ces adolescents que nous croyons connaître à travers les images que nous renvoient le petit écran et les spécialistes de la pathologie ? - Contrairement aux idées reçues, la majorité des adolescents ne sont ni immatures, ni violents, ni " opposants-nés " ; ils regorgent d'intelligences et de capacités. S'appuyant sur l'observation méthodique et quotidienne, pendant cinq ans, d'un groupe de jeunes sujets, de la classe de CM2 à la classe de seconde, Marie Cipriani-Crauste et Michel Fize nous révèlent, dans la continuité de leurs travaux antérieurs, un autre visage de l'adolescence qui débute avant la puberté et se termine bien plus tôt qu'on ne le dit avec l'entrée dans la première jeunesse. Etre " adolescent " est de nos jours une activité en soi dont le but est de s'employer à devenir compétent en matière de savoir-être une personne. L'adolescence est un univers singulier, un mode de vie propre, qui a son langage, ses parures. Les adolescents puisent dans un stock infini d'objets culturels de toutes sortes (ludiques, sportifs, musicaux...) pour asseoir leur nouvelle identité, grandir et se confronter aux autres. Ils mènent ainsi une vie plus féconde que ne le croit leur entourage social et n'hésitent pas à profiter pleinement de leur bonheur d'être adolescents.
Pour lire une critique sur Lien Social, cliquez ici

Partant de sa longue expérience de thérapeute et de mère, Jeanne Meijs traite ici des questions, problèmes et difficultés auxquels nous confrontent la puberté et l’adolescence. Elle aborde des thèmes comme les rapports à l’argent, les loisirs, l’ennui, l’école et les premiers pas dans l’univers professionnel, ainsi que la rencontre avec la sexualité. Et puis, bien sûr, les questions décisives : comment les parents peuvent-ils aider leur enfant dans cette phase éprouvante de la vie ? Comment garder un contact même lors des périodes de crise ? Un livre exceptionnel, à la fois pratique et chaleureux, rempli de conseils, qui nous aide d’abord à penser et à progresser.

Des articles.

Taborda-Simões Maria da Conceição, « L'adolescence : une transition, une crise ou un changement ? », Bulletin de psychologie 5/2005 (Numéro 479) , p. 521-534

La crise d'adolescence, une fable ? Jacques Trémintin, Lien Social n°814, 2006

Adolescence, l'introuvable crise ? Florence Mottot, Sciences Humaines n°193, Avril 2008

Des vidéos.

Une discussion passionnante qui aborde les préjugés et les constructions sociales de l'adolescence au féminin.


Les visages de l'adolescence par Bpi_Centre_Pompidou

Une vision systémique de la crise d'adolescence. Je partage cette vidéo en particulier pour le passage sur la crise, le déséquilibre du schéma familial, etc...

C'est à vous !
  1. Un bouquin dont je suis absolument fan est celui de Jeanne Meijs : "L'épreuve de l'adolescence" (inspiration pédagogie Steiner). Il est venu mettre des mots sur des intuitions que j'avais par rapport à cette période et du coup m'a permis de vraiment compléter ma conférence sur le sujet. Si tu accroche à Steiner, je te le recommande !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup, je vais l'ajouter dès que j'aurais un peu de temps !

      Supprimer

Vous avez un avis ? Partagez le !